07 nov. 2007

Recevoir à la marocaine

N'ayant rien à vous monterez ce soir (j'ai pas encore pris en photos mes bidouilles) je vous laisse découvrir l'art de recevoir à la marocaine.J'ai trouvé cet article ici

Une leçon d'hospitalité…

Les goûts et les senteurs de la cuisine marocaine invitent au voyage. Pour plonger dans l'atmosphère chaleureuse d'un repas typique, il faut tout d'abord créer une ambiance conviviale. Les pastillas, tajines ou autres couscous n'en seront que meilleurs. Riche en épices et très parfumée, cette gastronomie aux multiples recettes met nos papilles en fête. Voici quelques idées et conseils pour recevoir famille et amis comme on sait si bien le faire au Maroc…

La boisson nationale au Maroc est le thé à la menthe. On le boit à toute heure de la journée, on l’offre à un hôte pour lui souhaiter la bienvenue ou pour conclure un repas. Le cérémonial a son importance : les verres et la théière sont disposés sur un plateau en métal ciselé et le thé est toujours préparé en présence des invités. Ensuite, il faut un peu de dextérité pour le servir. D’un mouvement ample du poignet, le thé se verse de très haut dans des petits verres étroits. Pour ne pas se brûler, il faut le tenir le verre par le haut en aspirant le thé avec un peu d’air. Pendant le repas, il n’est pas question de boire du vin. Néanmoins,  on peut faire une entorse aux traditions musulmanes en dégustant un Guerrouane rouge ou un Boulaouane rosé, deux productions marocaines qui accompagnent très bien le couscous ou le tajine.   
Pour les marocains, l’hospitalité est un art de vivre. Manger et recevoir sont deux plaisirs indissociables. Toute occasion est bonne pour réunir famille, amis ou étrangers autour d’un repas. La cuisine marocaine marie facilement les fruits aux viandes et a un petit penchant pour les sucreries. En outre, toute une palette d’épices donne la possibilité de créer des saveurs uniques.
L’entrée la plus typique est la pastilla. Originaire de Fès, cette spécialité se prépare généralement lors de grandes cérémonies ou des repas de fête. Il s’agit d’un feuilleté, fabriqué à partir de feuilles brick, farci de viande de pigeon. Le tout est recouvert de sucre et de cannelle. Pour des jours moins fastueux on peut la préparer avec du poulet ou de l’agneau. Il existe aussi des variantes au poisson et même au lait pour le dessert.
Pour la suite du repas, le tajine, véritable plat national, est une solution idéale. Si vous voulez épater vos invités, n’hésitez pas à utiliser l’ustensile traditionnel, un plat creux et un couvercle en forme de cône. Beau et coloré, il passe au four, sur des plaques électriques ou au gaz. Cependant, pour plus de facilité, on cuisinera le tajine dans une cocotte avant de le présenter dans le plat en terre cuite. Ce mets est un ragoût de viande et de légumes cuits à l’étouffée dont les variétés sont nombreuses. Essayez celui à l’agneau au fenouil et aux dattes ou aux coings, vous ne le regretterez pas. On peut également utiliser d’autres viandes, comme le veau, le poulet, et même le lapin, préparées avec des pommes, des pruneaux ou des fruits secs.            
Le deuxième plat typiquement marocain est le couscous. Traditionnellement servi le vendredi midi, on le déguste aujourd’hui, indifféremment, tous les jours de la semaine. Composé d’un mélange de viande, de légumes et de semoule de blé cuite à la vapeur, les recettes de couscous sont toutefois très nombreuses. Pourquoi ne pas en tenter un à l’orge vert ou au 27 épices. L’un et l’autre sont un vrai régal !                
Lors de grands repas de fête, comme les mariages, le couscous est servi à la suite de la pastilla et du tajine. Autant dire qu’après tout ceci, les fruits servis en dessert sont les bienvenus. L’idéal est de proposer une salade d’oranges à la cannelle qui apporte un peu de fraîcheur. On peut l’accompagner de pâtisseries traditionnelles. Pour une touche finale tout en douceur, confectionnez de délicieuses cornes de gazelle, des ghoriba aux amandes ainsi que divers petits gâteaux, au miel et aux épices, comme les Chebbakia et les Blighattes.
Pour plonger dans l'atmosphère chaleureuse d’un repas typique, vous devez tout d’abord créer une ambiance conviviale. Chacun doit prendre place autour d’une table ronde, généralement en cuivre travaillé, dont le poli reflète les gros plats de terre cuite vernissée. Pour plus de confort, les invités sont installés sur de gros coussins aux couleurs vives.
Si vous partagez un repas familial, il faut se rincer les mains à l’aiguière. Le maître de maison prononce ensuite le '' bismillah '', '' louange à Dieu ''. Le repas peut alors commencer. 
Quelque soit le mets servi, il est posé au centre de la table. Tout autour du plat principal, de petites soucoupes contiennent les différents condiments, qui viendront parfumer les plats, ainsi que des salades. Si l’usage des couverts s’est généralisé dans les restaurants, la tradition marocaine veut que l’on mange avec les doigts. Ce qui demande un peu d’entraînement. En effet, c’est tout un art que de prendre une poignée de semoule et de la rouler avec les doigts d’une seule main. Généralement, on utilise le pouce, l’index et le majeur de la main droite, la gauche étant considérée comme impure dans les pays musulmans. Si vous avez trop de difficultés, la solution est d’utiliser un morceau de pain sur lequel on dépose un peu de nourriture. La cuisine marocaine est réputée abondante et un repas traditionnel est généralement très copieux. Ainsi, il n’est pas mal vu de ne pas terminer son assiette. Tout finir est très souvent impossible !    

Posté par la rose à 00:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Recevoir à la marocaine

    très belle leçon de savoir vivre marocain l'hospitalité n'étant pas le point fort en France dommage il y a 6mois j'ai eu l'occasion d'être invitée chez des amis marocain nous avons manger une délicieuse tajine faite par la maîtresse de maison et nous avons dégusté un thé delicieux

    Posté par mamie gribouille, 07 nov. 2007 à 18:20 | | Répondre
  • Ton message me met carrément en appêtit ; j'ai l'impression de sentir tous ces arômes que tu nous décris et je "bave" d'envie de savourer un délicieux couscous ; malheureusement, je ne sais manger que de la main gauche !!! Aïe ...

    Posté par dany, 08 nov. 2007 à 22:37 | | Répondre
  • tag

    coucou, je passai par la et je me suis permise de de tagger !! vilaine je suis, tres jol blog !!

    http://petitemain.over-blog.com/article-20376629.html

    Posté par priscille, 12 juin 2008 à 09:09 | | Répondre
Nouveau commentaire